Le mur bleu

Entre le loyer un poil au-dessus de mes moyens, et un manque cruel de nature, je me suis résolue à me mettre à la recherche d’un nouveau lieu de vie. Et bingo, après une seule visite de colocation, j’étais séduite : une über chambre, des roomies à l’air ultra sympathique, une magnifique vue, et un écrin de verdure, le paradis quoi! Autant pour moi que pour mon félin, qui va enfin avoir la belle vie et pouvoir se rouler dans l’herbe (et, soyons francs, m’éviter un maximum la corvée de litière…).

Lors de cette première visite, dans l’enthousiasme provoqué par la taille de la chambre (je peux étendre les deux bras sans toucher aucun des murs quoi!), j’ai complètement zappé un détail. Un gros détail. Un des deux plus grand mur est bleu.

Rien de bien dramatique me direz-vous, mais pour une fan de déco d’intérieur qui imagine depuis des semaines comment décorer son futur endroit de vie (call me a maniac) et qui avait un zoli schéma de couleurs en tête qui, bien évidemment, jure avec le bleu en question, ça a bien causé une petite déception.

Le déception passée, je me suis dit : « Pascale, c’est un défi que la providence te lance! ». Ni une, ni deux, je commence à scruter l’internet pour de nouveaux ensemble de couleurs pas trop classiques et incluant ce bleu ni marine, ni roi. Et voici l’idée à laquelle je suis arrivée.

c600x703

 

J’aime assez l’idée de ne pas se limiter à un dégradé de bleus, et d’appuyer sur des petites touches jaunes pour rendre l’ensemble un peu plus funky.

Promis, vous aurez droit aux photos avant-après (même si la photo d’avant risque d’être polluée par le tas de mes affaires en plein milieu du plancher mais bon, blah). Y a plus qu’à se retrousser les manches pour donner vie à tout ça.

Bisous bisous.